Comment augmenter l’autonomie kilométrique d’une voiture électrique ?

Comment augmenter l’autonomie kilométrique d’une voiture électrique ?

Gardez le véhicule à bonne température

On ne le dira jamais assez, les déperditions d’énergie liées aux variations de températures sont parmi les facteurs les plus impactants sur la performance de la batterie et pourtant parmi les plus faciles à limiter. Durant les grands froids en hiver ou la canicule en été, les températures extrêmes ont un impact négatif sur votre batterie. Vous perdrez en quelques minutes beaucoup d’énergie mobilisée au démarrage pour chauffer le moteur. Ajoutez à cela, le pourcentage de batterie consacré au chauffage de l’habitacle pour le confort du conducteur et de ses passagers.

housse voiture électrique

Pour garder le véhicule à bonne température, lorsque cela est possible, choisissez un parking couvert ou abrité. Gardez dans votre coffre une housse de protection 4 saisons que vous pourrez utiliser contre la chaleur et le froid même durant le rechargement sur borne libre-service. Et veillez à couvrir le véhicule lorsqu’il est au repos. HBCOLLECTION a développé une gamme spécifique de housses de protection 4 saisons pour véhicules électriques et hybrides. Outre la résistance au froid et à la chaleur, ces housses disposent de fermetures éclair idéalement placées pour permettre l’accès aux prises et le rechargement tout en protégeant le véhicule.

Voir la gamme

Chargez correctement votre batterie

Les constructeurs recommandent de limiter la charge de la batterie à 80% et ne pas pousser le chargement à pleine capacité. En effet, les 20% de batterie restants sont les moins performants en termes de rendement et tendent à surchauffer les cellules, conduisant à une usure prématurée de la batterie.

Il est très tentant, surtout pour les nouveaux propriétaires de voitures électriques, de forcer le chargement à 100% pour éviter de manquer de batterie. Avec un peu d’expérience, vous arriverez plus facilement à anticiper votre consommation et à réduire la charge lorsque cela est possible. La plupart des trajets sont courts et ne nécessitent pas de surcharger la batterie. Vous optimiserez non seulement le nombre de kilomètres parcourus par kWh mais également la durée de vie de votre batterie et ses performances futures.

Vérifiez la pression de vos pneus

Lorsque l’on pédale sur un vélo avec des pneus sous-gonflés, on mesure rapidement l’effort supplémentaire qu’il faut fournir pour avancer. Si la pression de vos pneus baisse, le moteur devra compenser par une dépense supplémentaire d’électricité et vous perdrez en performance énergétique.

Il est conseillé de vérifier régulièrement la pression dans les bornes mises à disposition dans les stations-service. Si vous ne connaissez pas la pression recommandée pour votre véhicule, consultez le manuel d’entretien ou demandez conseil à votre garagiste.

Appliquez les règles de l’éco-conduite

La plupart des règles d’éco-conduite visant à réduire notre consommation d’essence sont transposables à la conduite en véhicule électrique.

Adoptez progressivement une conduite plus calme en commençant par lever le pied. L’économie d’énergie dépensée est directement corrélée avec la réduction de la vitesse moyenne. Vous dépenserez 14% d'énergie en moins si vous réduisez votre vitesse de 15 Km/h.

Adoptez une conduite plus souple et limitez les accélérations brusques qui font fondre votre pourcentage de batterie restante. Au contraire, détendez-vous, essayez de maintenir une vitesse constante en anticipant au maximum les obstacles, les ralentissements.

Utilisez le régulateur de vitesse lorsque cela est possible. Cette technique s’entend sur les trajets relativement plats. Si vous abordez un itinéraire vallonné ou montagneux, il sera plus efficace de repasser en mode manuel.

Certains trajets ou conditions de circulation sont plus consommateurs d’énergie que d’autres. Les dénivelés importants, les embouteillages, les autoroutes sont des gouffres d’énergie. Lorsque cela est possible, pensez vos itinéraires à l’avance et adaptez-les.

Utilisez le freinage régénératif

Ralentir plutôt que freiner permet de convertir l’énergie cynétique générée. Cette énergie peut être stockée et ré-injectée dans le circuit de propulsion. Le principe est donc le même qu’en éco-conduite : il convient d’anticiper les ralentissements, limiter les freinages brusques et utiliser au maximum le frein à moteur.

 

Ces règles simples vous permettront non seulement de prolonger votre voyage, mais ont un impact significatif sur la durée de vie de votre batterie qui est poste essentiel dans le coût et l’entretien d’une voiture électrique. Soyez zen !



Related Products